tuktuk-adventure

Our gallery

Ouzbékistan : La route de la soie

 

la route de la soie : samarkand

Mosquée BIBI KHANUM

A son retour de sa campagne en Inde en 1399, Tamerlan fit construire la mosquée « Masjid-i-Jami » connue aujourd’hui sous le nom de Mosquée Bibi Khanum.

Bibi Khanum étant la fille de l’empereur de Chine et la femme préférée de Tamerlan.

Mosquée Bibi Khanum sur la route de la soie à samarkand sur la route de la soie en ouzbékistan

Mosquée Bibi Khanum

Détail des majoliques de la mosquée Bibi Khanum à samarkand sur la route de la soie en Ouzbékistan

Détail des majoliques de la mosquée Bibi Khanum

mosquee bibikahnum à samarquande sur la route de la soie en Ouzbékistan

mosquee-bibikhanum-samarkand-ouzbelistan-asie sur la route de la soie

Cour de l'hôtel Bibi Khanum à Samarkand sur la route de la soie en Ouzbékistan

Cour de l’hôtel Bibi Khanum à Samarkand avec la mosquée en arrière plan

 

 

mosquee-bibikhanum-samarkand-ouzbekistan-asie

Majolique de monuments de Samarkand sur la route de la soie en Ouzbékistan

Majolique

LE REGISTAN

Ancien cœur de la ville de Samarcande, créé au XIVème siècle.

Régistan signifie « Place sablonneuse » car on y jetait beaucoup de sable pour y absorber le sang lors des exécutions publiques.

Après de multiples modifications et destructions au cours des siècles, la place du Régistan a été reconstruite au temps des soviétiques.

Elle compose maintenant de deux madrasas  « Chir Dar » et « Ulug Beg » ainsi qu’une Mosquée « Tilla Kari »

sur la route de la soie : Le Régistan de Samarkand en Ouzbékistan

Le Régistan

registan-samarkand-ouzbekistan-asie- route de la soie

Le Régistan de Samarkand sur la route de la soie en Ouzbékistan

majolique-samarkand sur la route de la soie en Ouzbékistan

Répétition du spectacle de danse de Samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Pishtak de la Mosquée Tilla Kari. Répétition du spectacle de danse de Samarcande

Madrasa Chir Dar, le régistan de samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Madrasa Chir Dar et son pishtak orné de mosaïques représentant des tigres pourchassant des antilopes, faisant une entorse à la règle islamique interdisant la figuration

Détail de la façade de la madrasa Chir Dar au Régistan de Samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Détail de la façade de la madrasa Chir Dar au Régistan

Rénovation de la cour intérieure de la madrasa Chir Dar au régistan de samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Rénovation de la cour intérieure de la madrasa Chir Dar

Intérieur de la madrasa Ulug Beg à Samarcande dans le régistan sur la route de la soie en Ouzbékistan

Intérieur de la madrasa Ulug Beg

 

Intérieur de la madrasa Ulug Beg du régistan de samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Cour intérieure de la madrasa Ulug Beg

PLACE AMIR TIMUR

Tamerlan place amir timur de samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Tamerlan : devenu le héros national après l’indépendance de 1991

CIMETIERE SHAH I ZINDA

Le nom de Shah-i-Zinda – le « Roi vivant » – se réfère à une ancienne légende attachée aux collines d’Afrosyab. C’est un ensemble de mausolées timourides, construits entre la fin du XIVe siècle et la première partie du XVe siècle autour de la tombe attribuée à un saint du VIIe siècle, Qassim ibn Abbas cousin du prophète Mahomet.

Cimetière Chah-i-zinda sur la route de la soie à samarcande en Ouzbékistan

Cimetière Shah-i-zinda

cimetiere-chahizinda-samarcande sur la route de la soie en Ouzbékistan

Paysannes ouzbeks en habit traditionnel à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Paysannes ouzbeks en habit traditionnel

MAUSOLÉE GOUR EL EMIR

Tamerlan aurait aimé qu’à sa mort il soit enterré simplement « Juste une pierre et mon nom dessus », mais son petit fils préféré Muhamad Sultan en décida autrement et il fit construire ce mausolée en 1401 du vivant de Tamerlan. Malheureusement, Muhamad Sultan mourut en 1403 et son grand père Tamerlan, sur le même emplacement, fit construire un mausolée encore plus imposant.

En 1405 décède Tamerlan, et son corps est alors enterré dans la Khanaka (maison des derviches) aux côtés de son petit fils.

Gour el Emir à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Gour el Emir

Plafond à caissons à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Plafond à caissons

couple-chahizinda-samarkand- route de la soie en ouzbékistan

MARCHE SIOB

Bazar Siob à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Bazar Siob

vendeuse de tomates sur le marché siob à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

portrait d'une femme ouzbek rencontrée sue le marché de siob à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Vendeur de pastèques du bazar Siob à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Vendeur de pastèques du bazar Siob

Scène de quartier à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan

Scène de quartier

scène de quartier à samarcande sur la route de la soie en ouzbékistan vendeurs de pastèques

BOUKHARA :

MOSQUÉE KALON & MADRASA MIR-I-ARAB

Ensemble Poy Kalon composé de la mosquée Kalon et de la madrasa Mir-i-Arab lui faisant face.

 

 

Sur la route de la soie : Mosquée et minaret Kalon à Boukhara en ouzbékistan

Mosquée et minaret Kalon

 

La madrasa Mir-i-Arab, interdite aux visiteurs , bénéficie d’une solide réputation et les étudiants y sont nombreux. Du temps des soviétiques, ce fut la seule madrasa pouvant dispenser un enseignement religieux dans toute l’Asie Centrale.

Madrasa Mir -i- Arab à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Madrasa Mir -i- Arab

Portail de la madrasa Mir-i-Arab à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Portail de la madrasa Mir-i-Arab

Sortie de la madrasa Mir-i-Arab à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Sortie de la madrasa Mir-i-Arab

madrasa-miriarab-boukhara-ouzbekistan-asie sur la route de la soie

Coupole de la mosquée à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Coupole de la mosquée

Le Minaret Kalon construit en 1127 fut surnommé « la tour de la mort ». Il ne servait pas seulement à y appeler à la prière mais on y jetait les condamnés ainsi que les impurs du haut de ses 48 mètres. Il servait aussi de phare la nuit ce qui permettait aux caravanes de la route de la soie de s’orienter dans le désert.

Il est décoré de motifs géométriques tous différents.

Minaret Kalon à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Minaret Kalon

La mosquée Kalon, la plus grande après celle de Bibi Khanum à Samarkand. Son immense cour intérieure ainsi que les galeries couvertes sur les côtés permettent d’accueillir jusqu’à 10 000 fidèles.

Intérieur de la Mosquée Kalon à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Intérieur de la Mosquée Kalon

Mosaïque de la mosquée Kalon à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Mosaïque de la mosquée Kalon

Coucher du soleil sur la mosquée Kalon à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Coucher du soleil sur la mosquée Kalon

La madrasa Abdul Aziz Khan construite en 1654, fait face à la madrasa Ulug Beg qui avait été bâtie deux siècles plus tôt.

 

sur la route de la soie : Madrasa Abdul Aziz Khan à boukhara en ouzbékistan

Madrasa Abdul Aziz Khan

Zoom sur les muqarnas (éléments décoratifs en forme de nids d'abeilles et réalisés en stuc peint, en bois, en pierre ou en brique) de la madrasa Abdul Aziz Khan à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Zoom sur les muqarnas (éléments décoratifs en forme de nids d’abeilles et réalisés en stuc peint, en bois, en pierre ou en brique) de la madrasa Abdul Aziz Khan

La Mosquée Bolo Haouz ce qui signifie « près du bassin » fut construite en 1712

Elle servait avant le rattachement à la Russie Bolchevique (1920) de mosquée du Vendredi (mosquée principale) où venait prier l’émir de Boukhara.

 

Mosquée Bolo Haouz de Boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Mosquée Bolo Haouz de Boukhara

Tchor Minor signifie « quatre minarets »

Cette madrasa construite en 1807 est surmontée de tours aux quatre angles dont chacune est couronnée d’une coupole turquoise. Chaque tour (qui ne sont pas des minarets au sens propre du terme) est décorée de façon différente.

Actuellement une boutique de souvenirs en occupe le rez-de-chaussée.

 

Tchor Minor à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Tchor Minor

 

Les bazars couverts  datant du XVIème siècle (époque des Chaïbanides) possèdent de hautes entrées ogivales. Ceci permettait aux chameaux chargés de marchandises et à leur chamelier de circuler et d’accéder facilement aux échoppes.

Bazar couvert de Boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Bazar couvert de Boukhara : entrée du Tak-i-Zargaran (Tak signifiant voûte). A l’origine c’était la coupole des bijoutiers, une halte sur la route de la soie.

Boukhara, sur la route de la soie est surtout un lieu de vente de tapis dits « de Boukhara ».

La majorité de ces tapis étant tissés au Turkménistan

 

Marchands de tapis dans le bazar de Boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Marchands de tapis dans le bazar de Boukhara

 

Le pain ouzbek est une galette ronde marquée de petits points.

Ces points sont effectués au moyen de poinçons ronds aux dessins variés.

Boutique du bazar couvert de boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Boutique du bazar couvert

 

boutique-boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

L’Ark (citadelle) fut jusqu’en 1920 la résidence des Emirs de Boukhara.

 

sur la route de la soie : Ark : remparts de Boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Entrée de l’Ark par la porte ouest. Remparts de Boukhara

 

sur la route de la soie : Hôtel Amulet installé dans une ancienne madrasa sur la route de la soie en ouzbékistan

Hôtel Amulet : une ancienne madrasa sur la route de la soie transformée en un agréable hôtel

http://www.amulet-hotel.com/about.php

 

Maison de Faïzoullah Khodjaïev à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Maison de Faïzoullah Khodjaïev

Khodjaïev complota avec les bolcheviks pour renverser l’émir Alim Khan. Il fut alors récompensé en prenant la présidence de la République populaire de Boukhara mais il fut par la suite liquidé par Staline. Sa maison fut alors transformée en école par les soviétiques.

Entièrement restaurée elle est devenue un musée qui mérite une visite.

maison-faizullah-khodjaiev-boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Vieille ville de Boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Vieille ville de Boukhara sur la route de la soie

Portraits de Boukhariotes à boukhara sur la route de la soie en ouzbékistan

Portraits de Boukhariotes

portrait-ouzbek-boukhara-asie sur la route de la soie en ouzbékistan

 

khiva

Ishan-Qala, la vieille ville de Khiva semble sortie du comte des mille et unes nuits. Entourée de remparts en adobe, la ville fut restaurée à partir de la fin des années soixante et ressemble à une ville musée. Dernière étape sur la route de la soie avant la grande traversée désertique pour rejoindre au loin l’Azerbaïdjan.

Les remparts de Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Les remparts de Khiva

Ancienne madrasa Yoqubboy Moja à khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Ancienne madrasa Yoqubboy Moja

Vue générale de la vieille ville de Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Vue générale de la vieille ville (Ishan-Qala) de Khiva sur la route de la soie

Entrée de la madrasa Mohammed Rakhim Khan à khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Entrée de la madrasa Mohammed Rakhim Khan

Porte est de la vieille ville de Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Porte est de la vieille ville de Khiva, l’une des étapes de la route de la soie

 

Minaret Kalta Minor à khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Minaret Kalta Minor

 

mosquée d'été à Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Mosquée d’été

mosaique-khiva-ouzbekistan-majolique-asie sur la route de la soie

mosaique-majolique-khiva-ousbekistan- sur la route de la soie

khiva-mosaiques-majoliques- sur la route de la soie en ouzbékistan

Boutique souvenir : chapka à khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Boutique souvenir : chapka

madrasa-khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Plafonds Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Plafonds Khiva

khiva-plafond-ouzbekistan sur la route de la soie

plafond-khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Mosquée Juma à Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Mosquée Juma et ses 218 colonnes en bois

Mosquée Juma de Khiva sur la route de la soie en ouzbékistan

Détail des colonnes de la mosquée Juma de Khiva sur la route de la soie

 

 

minaret-kalta-minor-khiva-ouzbekistan-asie sur la route de la soie

 

Retrouvez plus de photos de la route de la soie ainsi que tous nos bons plans, coups de cœur  et astuces en vous rendant dans notre rubrique « Bons Plans » ou : cliquez ici!

Next Post

Previous Post

© 2020 tuktuk-adventure

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :